Elisabeth Roudinesco a publié en 1997 avec Michel Plon, un monumental Dictionnaire de la psychanalyse.  L’historienne de la psychanalyse se livre aujourd’hui à une autre entreprise avec ce « Dictionnaire Amoureux de la Psychanalyse ».

C’est d’abord une promenade thématiques qui va nous conduire de l’Amour à Wolinski avec les étapes que l’on attendez : Angoisse, Antigone, Désir, Héros, Fantasme, Folie, Hypnose, Résistance, Rêve et d’autres plus surprenantes : Animaux, Dernier indien, Gershwin, Jésuites, Maryline Monroe, Topeka.

C’est aussi un parcours géographique qui nous mène de Berlin à Zurich :

Berlin où l’on rencontre Wilhelm Fliess et Karl Abraham mais aussi les cabarets fréquentés par Alix Strachey et Mélanie Klein. Sans oublier les tristes contorsions de la psychanalyse durant la période nazie.

À Budapest, on trouve celui que Freud avait rêvé pour gendre : Sándor Ferenczi et son goût, partagé avec Freud, pour les phénomènes occultes.

Nous voici bientôt à Buenos Aires qui fut le théâtre d’un succès de la psychanalyse unique au monde.

À Francfort rencontre Goethe et Adorno et c’est à Göttingen qu’après avoir salué Lou Andréas Salomé, on entend chanter Barbara.

À Paris se trace la géographie de la psychanalyse selon les arrondissements et les époques.

À Rome nous sommes sur les traces de Freud et de Jacques Lacan. Puis nous passons par Saint-Pétersbourg avec le « Musée des rêves du Docteur Freud ».

On ne pouvait manquer de faire une étape à Vienne à la Bergasse. Et enfin à Zurich où Élisabeth Roudinesco nous parle de Carl Gustave Jung avec ce que le lecteur peut imaginer comme un sourire en coin qui trahirais la réserve qu’elle garde avec le sage de Zurich. En tout cas nous avons pris bien du plaisir à la suivre dans ces pérégrinations amoureuses !